Tout sur l'immobilier à Annemasse et alentours
Vendre un bien

Vendre en viager à Annemasse : tous les avantages de ce type de transaction

Vendre en viager à Annemasse

Vous accusez un certain à âge et disposez d’un logement à vendre ? Avez-vous déjà songé à vendre en viager à Annemasse ? Peut-être avez-vous peur de ce que cela impliquerait pour vous, ou simplement de l’image un brin morbide que l’on prête à cette pratique…

Pourtant, il s’agit d’une belle occasion pour obtenir un complément de revenus. D’autant plus si votre épargne ne suffit pas à couvrir vos projets actuels et à venir !

Vendre en viager : définition

Vendre en viager à Annemasse signifie que vous transférez la propriété de votre appartement ou de votre maison à l’acheteur, mais que vous y vivez toujours. En retour, ce dernier vous paie une rente jusqu’à… la fin de vos jours. Gloups. On comprend pourquoi ce type d’arrangement ne fait pas forcément sourire : le débirentier (l’acquéreur) parie tout de même contre votre longévité.

Au final, le prix de votre logement correspondra au cumul des rentes le jour de votre regrettée disparition. Il correspondra au cumul des versements de l’acheteur, et non à la valeur réelle estimée. Suivant le type de contrat signé, si vous y vivez à plusieurs (en couple), le propriétaire versera sa rente jusqu’au décès du dernier occupant du logement.

Il est donc obligatoire d’être en bonne santé pour pouvoir vendre en viager à Annemasse.

Ce que vous gagnez à vendre en viager à Annemasse

Vendre en viager à Annemasse comporte des avantages comparé à une vente immobilière classique :

  • Vous touchez sur la durée des sommes plus faciles à gérer. A la signature du contrat, l’acheteur peut (ce n’est pas obligatoire) vous payer un « bouquet », un versement initial qui permet de ne pas attendre la première rente. Ensuite, ses rentes régulières vous assurent de petites rentrées d’argent (comme un loyer) plus faciles à gérer qu’un gros capital. Bon à savoir : une clause stipule que la rente augmente proportionnellement au coût de la vie.
  • Le conjoint survivant peut continuer à toucher tout ou partie de la rente. A condition d’avoir pris des dispositions dans ce sens, le survivant continue à bénéficier de la rente versée par le débirentier, à 100 % ou en partie seulement (pour les couples mariés uniquement).
  • Vendre en viager à Annemasse est un plan sûr. Si pour un quelconque raison le paiement de la rente n’est plus assuré, la vente est purement annulée, et vous n’avez pas à rembourser les sommes octroyées. Cela peut arriver suite à des problèmes financiers ou au décès du débirentier (ce qui serait ironique).

Vendre en viager à Annemasse

Ce que vous évitez

  • Vous ne déménagez pas. La plupart du temps, le contrat prévoit que vous restez vivre chez vous. Pour une résidence secondaire, vous pouvez vous y rendre et séjourner quand vous en avez envie. Si vous prévoyez de partir, à condition de le stipuler dans le contrat, sachez que vous pouvez gonfler le montant de votre rente (jusqu’à 40 %).
  • Votre acquéreur paie lui-même la taxe foncière et les travaux potentiels. Ces choses-là sont en effet à la charge du propriétaire, ce que vous n’êtes plus. La taxe foncière est donc de la responsabilité de votre acheteur, au même titre que les travaux de rénovation ou de réparation. Voilà ce qui s’avère reposant et réconfortant pour vous.
  • Vous êtes partiellement exonéré d’impôts sur votre rente viagère. Eh oui, votre âge joue encore une fois en votre faveur. Vous serez ravi de savoir que vous êtes exonéré jusqu’à 70 % après vos 70 ans !

Vous pouvez maintenant vendre en viager à Annemasse en toute connaissance de cause. Toutefois, sachez que vous n’êtes pas exonéré de la taxation sur la plus-value immobilière s’il ne s’agit pas de votre résidence principale (consultez notre article sur le sujet).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

1 Partages
Partagez1
Tweetez
Enregistrer
Partagez