Tout sur l'immobilier à Annemasse et alentours
La vie locale

À la découverte d’Annemasse, une ville à la croisée des chemins

Annemasse

Avant d’être l’active cité actuelle, Annemasse a suivi une évolution progressive. Son dynamisme est fortement enraciné dans un passé aux évènements contrastés mais propices à son essor actuel.

Annemasse est à la croisée des chemins, tout à la fois débouché naturel de la vallée de l’Arve, « Porte de France » pour la Suisse et carrefour régional transfrontalier, reliant le Chablais à Annecy par les grandes transversales autoroutières, le Rhin à la Méditerranée, Paris à l’Italie. L’ample terrasse surélevée, à l’écart des crues de l’Arve, lui a fourni un espace privilégié à urbaniser. C’est aussi de là qu’Annemasse tire son nom. Désignée Namasce, Anemasce, Anamachy ou Anamassia, ces deux radicaux peuvent signifier « habitation riche, élevée » ou « habitation sur l’eau ».

Préhistoire d’Annemasse

Les découvertes archéologiques régulièrement effectuées sur la commune depuis la fin du XVIIIe siècle attestent l’origine très ancienne d’Annemasse, dont le premier peuplement remonterait à la Préhistoire, période de l’âge de Bronze (1800 av. J.C.).

D’après de nombreux vestiges, il n’y a ensuite aucun doute sur l’existence d’une bourgade gallo-romaine. L’église burgonde chrétienne d’Annemasse consacrée en 522 est une des premières des Alpes. Les siècles du Moyen Âge font d’Annemasse un secteur géopolitique sensible, toujours bien desservi mais mal défendu. Sentinelle avancée des Sires de Faucigny puis, après 1355, de la Maison de Savoie, Annemasse subit par maints épisodes militaires dévastateurs les luttes de pouvoirs entre les ducs savoyards catholiques et la cité protestante de Genève. Au XVIIIe siècle, une fois la paix instaurée, Annemasse est une petite communauté paysanne d’environ 400 habitants avec quelques seigneurs locaux et châteaux – châteaux de Malbrande, des Soulasses et de Monthoux – aujourd’hui disparus. Le paysage est agricole : cultures maraîchères et céréalières, vignes et arbres fruitiers

Le contraste entre le village tel qu’il est délimité sur le cadastre sarde de 1730 et la ville d’aujourd’hui est saisissant : d’un côté, gravitant autour d’une église isolée, une constellation de hameaux clairsemés, reliés par des chemins sinueux ; de l’autre, une agglomération urbaine très dense, qui a poussé d’une manière ultra-rapide durant tout le XXe siècle.

Annemasse à l’aube du XXe siècle

L’évènement fondateur de l’histoire contemporaine d’Annemasse est en premier lieu 1860 : l’Annexion de la Savoie à la France. La Grande Zone franche positionne Annemasse en poste frontière, facilite les échanges économiques avec la Suisse et de façon très rapprochée avec Genève. Après 1880 et l’arrivée du chemin de fer, Annemasse, dotée d’une gare et traversée par sept lignes ferroviaires normales et à voies étroites (Chemin de fer Économique du Nord « Annemasse-Sixt », tramways genevois) devient un important lieu de transit aux heures sombres des deux conflits mondiaux. Annemasse est en effet un des points névralgiques d’accueil et de passage pour les réfugiés et rapatriés de 1914-1918, puis pour les clandestins fugitifs et résistants de 1939-1945. La France reconnaît son concours dévoué envers les populations victimes des guerres et attribue à la Ville successivement la Médaille d’argent de la Reconnaissance française (1921) et la Croix de Guerre avec étoile de bronze (1948).

La vocation agricole d’Annemasse est donc remise en cause dès le début du XXe siècle par l’implantation de commerces et d’industries comme l’horlogerie, le décolletage, l’imprimerie. Dans le mouvement permanent de flux et reflux entre les économies genevoises et françaises, le passage du gros bourg à une ville moderne s’accompagne d’une croissance hâtive. Les implantations humaines dispersées au début sont ordonnées après-guerre. Le tissu urbain se modélise et la ville s’équipe des structures adaptées aux besoins de ses habitants et visiteurs. Elle obtient en 1957 son classement en station climatique et touristique.

L’époque de la modernisation

En matière de logement, les décennies 1950-1970 sont celles de l’urgence et de la modernisation. Annemasse, confrontée à l’arrivée massive de travailleurs frontaliers, n’échappe pas à l’expérience française des grands ensembles d’habitations à loyer modéré. Les quartiers sud (Château-Rouge, Perrier, Livron…) ont été construits à ce moment-là, sur des parcelles en majorité agricoles. Ils sont le résultat d’une politique de logement social avec les équipements et animations nécessaires aux activités quotidiennes (écoles, foyers, logements pour personnes âgées, écoles de musique, crèches et relais petite enfance, auditorium, etc.). Le site, classé en 1996 Zone Urbaine Sensible, bénéficie depuis 1989 d’importantes procédures d’aides et d’interventions de la Politique de la ville.

Au cours du siècle qui vient de s’achever, la population est passée, entre les recensements de 1901 et de 2017, de 2 811 à 35 678 habitants. Positionnée au confluent de régions différentes, Annemasse a su en tirer parti, au bénéfice de son développement économique et culturel et de son identité propre. Deuxième agglomération du département de la Haute-Savoie et totalement intégrée au bassin franco-valdo-genevois, elle affiche ainsi l’image d’une cité d’accueil et de passage, ressources bien spécifiques des villes frontalières.

En 2018, Annemasse compte 35 678 Annemassiens (population légale entrant en vigueur au 1er janvier 2018).

Annemasse

Une ville en pleine mutation

Annemasse est une commune en pleine mutation avec de grands projets en cours, comme le TRAM 12 qui a passé la frontière des travaux déjà bien avancés pour une livraison fin 2019, le CEVA, véritable RER transfrontalier partant de la nouvelle gare d’Annemasse en pleine rénovation pour rejoindre celle de Cornavin, et avec sa navette pour l’Aéroport de COINTRIN, en passant par la ville et notamment les HUG à GENEVE. Ces projets boostent véritablement notre agglomération et rendent notre territoire attractif, les clients venant régulièrement de toute la France et de l’étranger pour se loger le plus proche possible de Genève ou simplement profiter du cadre idyllique de notre région entre lac et montagne.

Le Pôle d’échanges multimodal

Pour accueillir le Léman Express, RER transfrontalier qui reliera la Haute-Savoie et Genève, et accompagner son développement (interconnexion avec le TER, des trains à grandes lignes, des cars interurbains, et des modes de transport doux), la gare d’Annemasse et son quartier ont besoin d’être totalement repensés.

La gare va ainsi changer de visage afin de faciliter la mobilité sur le territoire et offrir un nouveau cœur de vie autour d’espaces publics de qualité. La nouvelle gare d’Annemasse deviendra alors le principal nœud dans l’organisation des transports de l’agglomération et le moteur de développement de l’écoquartier Étoile Annemasse-Genève. En 2019, la nouvelle gare accueillera ses premiers voyageurs.

La nouvelle gare comprendra deux entrées, reliées par un nouveau passage souterrain. Le parvis nord – côté Ambilly et Ville-la-Grand – sera composé d’un parc, ainsi que d’une desserte bus et véhicules. Le parvis sud – côté Annemasse – deviendra une des plus grandes places publiques de la commune. La gare sera au cœur du futur quartier Étoile Annemasse-Genève, qui regroupera équipements sportifs, logements, commerces et, par la suite, un pôle de formation supérieure.

Le but de ces aménagements ? Faire de la gare un lieu animé avec des espaces publics de qualité et développer un écoquartier multifonctionnel.

Au cœur de ces transformations, la façade de la gare sera sauvegardée et constituera une empreinte de l’histoire de la ville.

La gare sera équipée d’un 4e quai, indispensable pour accueillir le Léman Express et son flux de voyageurs. La gare routière sera, quant à elle, redimensionnée : les bus urbains et interurbains circuleront sur une voie dédiée.

Un parking en silo de 350 places publiques ainsi qu’une vélo-station seront également aménagés. La gare sera, en effet, située sur le trajet de la future Voie Verte cyclable reliant Genève à Bonne.

Toutes les informations utiles pour se déplacer et se divertir dans l’agglomération annemassienne (bus, tram, stationnement…) seront centralisées à la « Maison de la Mobilité et du Tourisme », qui trouvera sa place dans le bâtiment de l’actuelle gare routière et Office de Tourisme.

En route pour un voyage de deux ans, avec au terminus une gare et un quartier flambant neufs !

Plus d’informations sur ce site (créé par Annemasse Agglo et ses partenaires).

Annemasse

Quelques chiffres

  • En moyenne, 14 400 voyageurs par jour sont attendus sur le futur Pôle d’Échanges Multimodal.
  • À l’horizon 2019, Annemasse deviendra, de par sa fréquentation, la 4e gare de Rhône-Alpes derrière Lyon Part-Dieu, Lyon Perrache et Grenoble.
  • Sont prévus un train toutes les 10 minutes entre Annemasse et Genève et un train toutes les 30 minutes en direction d’Évian et la Roche-sur-Foron aux heures de pointe.

Actualité des travaux

  • Période : 2017-2019
  • Maîtrise d’ouvrage : Annemasse Agglo
  • Choix de la maîtrise d’œuvre des espaces publics en septembre 2012 : l’équipe Gautier et Conquet
  • Partenaires : État, Confédération suisse, région Auvergne-Rhône-Alpes, département de Haute Savoie, Annemasse Agglo, Annemasse, Ambilly, Ville-la-Grand, SNCF

Le projet du tramway

Une ligne de tramway genevoise sera prolongée depuis Moëllesulaz, empruntant pour une grande partie le tracé historique de la route de Genève. Ce tracé permet la desserte d’une zone très urbanisée et densément peuplée (Gaillard, Ambilly et Annemasse).

Complémentaire au CEVA, le tramway assure la desserte du centre d’Annemasse, de Gaillard, Ambilly et Genève en 2019, les travaux ayant commencé en janvier 2017.

Projet piloté par Annemasse Agglo.

Quelques chiffres

  • Un tramway toutes les 8 minutes
  • Fonctionnement de 5h30 à 23h30 la semaine et le week-end
  • 3,3 km de tracé dont 2,5 km engazonnés
  • Vitesse commerciale 17 km/h
  • Sept stations prévues en France avec un terminus Avenue Lucie Aubrac à Annemasse et 30 stations existantes en Suisse
  • Des rames d’une capacité de 237 places
  • Moins de 7 minutes entre le parc Montessuit et la Frontière Suisse
  • 25 minutes entre les centres-villes d’Annemasse et de Genève
  • Plus de 230 arbres plantés le long de l’itinéraire
  • 1000 tonnes de CO2 en moins / an

Budget

Coût prévisionnel : 85,6 millions d’euros

Actualité des travaux

Les travaux ont débuté le 30 janvier 2017 et s’achèveront en 2019 pour la phase 1. La mise en service du tram sera alors effective en décembre 2019 de Moëllesulaz jusqu’au Parc Montessuit.

Les travaux de la phase 2 (Parc Montessuit > Lycée des Glières) débuteront en 2020 pour s’achever deux ans plus tard. Le tram poursuivra alors sa route jusqu’au lycée des Glières dès 2022.

Informations sur le site dédié au Tram.

Objectifs

Deuxième pôle urbain du Grand Genève, Annemasse Agglo est le premier pôle urbain du genevois français. Ce sera la première agglomération du genevois français à mettre en service un projet de tramway.

Cette première spécificité justifie, à elle seule, le tramway dans ses cinq grands objectifs :

  1. Relier les centres-villes d’Annemasse et de Genève ;
  2. Augmenter la part des transports en commun dans les différents modes de déplacement ;
  3. Renforcer l’offre de transports existante ;
  4. Améliorer les déplacements en termes de rapidité, de fiabilité et de sécurité ;
  5. Réduire la pollution.

Annemasse

Les groupes scolaires

Vous trouverez la liste complète avec les coordonnées de tous ces établissements scolaires sur cette page.

Annemasse et le tourisme

Informations sur le site de l’Office du tourisme.

Annemasse en chiffres

Évolution de la population à Annemasse

La population d’Annemasse s’élevait à 510 habitants en 1561. La ville comptait 318 habitants en 1776, 1 124 en 1860, 3 300 en 1911, 7 000 en 1936, 8 800 en 1946, 27 669 en 1990, 27 253 en 1999, 29 082 en 2005, 30 618 en 2007, 34 734 en 2016 et 35 678 en 2018.

D’après les enquêtes de recensement effectuées de 2012 à 2017, la population légale entrant en vigueur au 1er janvier 2018 s’élève à 35 678 Annemassiens.

Plus d’information sur le site internet du recensement de l’Insee.

Agglomération

Agglomération d’Annemasse : 90 045 habitants

Annemasse en 2018

En 2018, Annemasse en chiffres c’est aussi…

  • 433 mètres d’altitude
  • 498 hectares

Annemasse et ses environs

A 10 km de Genève, ville de dimension internationale, on peut trouver…

  • Le siège européen de l’organisation des Nations Unies (ONU)
  • Le Centre Européen de Recherche Nucléaire (CERN)
  • La place financière mondiale de la Banque privée
  • De nombreuses sociétés et organismes internationaux
  • Des universités et des écoles d’ingénieurs
  • 69 739 frontaliers hauts-savoyards salariés dans les entreprises suisses et internationales
  • L’aéroport international de Genève

Annemasse, centre mondial du décolletage

La Vallée de l’Arve, à proximité d’Annemasse, est le centre mondial du décolletage :

  • 1 200 PME
  • Centre technique du décolletage

La municipalité

  • 39 conseillers municipaux
  • 700 employés municipaux au service des Annemassiens

Les services publics

  • Un commissariat
  • Une gendarmerie
  • Un tribunal d’instance
  • Un conseil des prud’hommes

Une population en forte croissance

  • 35 678 habitants au 1er janvier 2018, dont 17 032 électeurs
  • Plus de 120 nationalités
  • Une communauté d’agglomération de plus de 88 748 habitants dont Annemasse est la ville centre (Annemasse Agglo)
  • 2e pôle économique de la Haute-Savoie
  • 8 143 frontaliers
  • 25,62 % de logements sociaux

Industrie et artisanat

  • Plus de 1 800 entreprises
  • 400 PME/PMI aux activités diversifiées sur l’agglomération

Commerces

  • Trois marchés hebdomadaires : mardi, mercredi et vendredi (l’un des plus importants de Rhône-Alpes)
  • Environ 1 200 commerces en centre-ville
  • Trois supermarchés et un centre commercial de quartier
  • Quatre centres commerciaux en périphérie

Annemasse

Transport et stationnement

  • 7 km de pistes cyclables pour 35 km de voirie
  • 300 places de stationnement vélo
  • Trois parkings souterrains, 3 parkings clos, 3 parkings gratuits
  • Plus de 4 279 places de parking en centre-ville
  • Un réseau de bus (TAC)
  • Un gare SNCF, seconde du département après Annecy
  • Un aérodrome
  • Une bretelle d’autoroute A40 (Mâcon-Chamonix)
  • Un bus à haut niveau de service (tram sur roues en site propre desservant l’agglomération)
  • Un projet de tramway pour relier la frontière suisse au centre-ville
  • L’arrivée du CEVA, un TER transfrontalier pour relier la gare genevoise de Cornavin à celle d’Annemasse

Santé

  • Un hôpital (Centre Hospitalier Alpes Léman – situé à Contamine-sur-Arve)
  • Une clinique privée (Hôpital Privé Savoie Nord)

Petite enfance

  • Trois crèches collectives : Perrier, Centre-ville et Romagny (64 places)
  • Une crèche familiale (23 places)
  • Deux crèches collectives privées, « Paprika » et « Cabassou » (44 places réservées pour la Ville)
  • Une micro-crèche privée, « Pic et Colégram » (10 places)
  • Une halte-garderie municipale (15 places)
  • Une halte garderie de la CAF, « L’île bleue » (30 places)
  • Un Relais Assistants Maternels
  • 295 assistants maternels agréés

Établissements scolaires

  • Huit groupes scolaires
  • Une cuisine centrale
  • Plus de 1 100 repas servis chaque jour aux écoliers
  • Deux écoles privées
  • Un collège
  • Trois lycées

Activités sportives

  • Une maison des sports
  • 12 équipements sportifs (dont la Maison des Sports)
  • 39 associations sportives au sein de l’OMS, l’Office municipal des sports

Culture et loisirs

  • Un Office du tourisme (Annemasse les Voirons Tourisme)
  • Un centre culturel, Château Rouge, mêlant théâtre, danse et musiques actuelles avec plus de 300 spectacles par an
  • Un conservatoire de musique
  • Un auditorium
  • Une bibliothèque centrale et deux bibliothèques annexes dans les quartiers
  • Un centre d’art contemporain, la Villa du parc
  • Deux MJC (Maisons des jeunes et de la culture)
  • Une Maison des associations au complexe Martin Luther King
  • 212 associations
  • Trois festivals gratuits : Festival du livre jeunesse au printemps, Musical’été en juillet-août et Bonjour l’hiver en décembre
  • 21 parcs, jardins ou squares
  • Jardins familiaux : 150 parcelles réparties sur trois sites
  • Un casino
  • Un journal d’informations municipales qui paraît tous les deux mois, le JIM (janvier, mars, mai, juillet, septembre, novembre)
  • Un site internet
  • Une page Facebook officielle
  • Une ville jumelée : Gaggenau (Allemagne)
  • Deux pactes d’amitié : Sieradz (Pologne) et Boisbriand (Québec)

Labels

  • Un label « Trois fleurs »
  • Trois @ au label « Villes internet » en 2015

Accès routiers

Des autoroutes vers :

  • La région Rhône-Alpes et Paris (Lyon à 155 km, Paris à 540 km), le sillon alpin (Annecy à 50 km, Aix-les-Bains à 80 km, Chambéry à 100 km, Grenoble à 150 km)
  • L’Italie (Tunnel du Mont-Blanc à 70 km, Turin à 250 km)
  • La Suisse, la région Est de la France et l’Allemagne (Berne à 170 km, Mulhouse à 410 km, Stuttgart à 490 km)

Trains

  • TGV vers Paris en gares de Genève et de Bellegarde
  • TER vers Lyon et Grenoble en gare d’Annemasse
  • Trains vers la Suisse, l’Italie et l’Espagne en gare de Genève

Annemasse

Relations internationales et échanges

Annemasse, de par sa position privilégiée (à proximité de Genève l’internationale) et dans la droite ligne de la politique définie par le Conseil municipal, a développé de nombreuses actions dans le domaine des relations internationales :

  • D’une part, par le biais du jumelage avec Gaggenau et, plus récemment, à travers des pactes d’amitié avec les villes de Sieradz (Pologne) et Boisbriand (Québec).
  • D’autre part, par la mise en œuvre d’une politique active en matière de solidarité internationale. Celle-ci se matérialise en deux axes : « Agir ici et là-bas » et « Annemasse, Cité de la solidarité internationale ».

Relations internationales

Citée frontalière aux portes de la Genève internationale, pouvant compter sur un tissu associatif riche et dynamique ainsi que sur son expérience en matière d’accueil d’événementiels, Annemasse se positionne comme un pôle majeur en matière de solidarité.

Le Comité interministériel d’aménagement et de compétitivité des territoires du 6 mars 2006 a d’ailleurs reconnu la forte implication d’Annemasse, au sein de l’agglomération franco-genevoise, en matière de solidarité internationale, en la qualifiant de « Pôle de solidarité internationale ».

Cette labellisation est un signal fort du soutien du gouvernement au projet de Cité de la solidarité internationale. Aux côtés d’Annemasse Agglo, pilote du projet, la Ville travaille au développement d’accueil d’ONG au sein de l’Étoile Annemasse-Genève, un quartier d’affaires qui sera directement relié à Genève (15 minutes) par le CEVA.

Une volonté d’agir ici et là-bas

Cette volonté se traduit par un soutien aux associations locales pour leurs actions menées « ici » (actions d’éducation au développement et de sensibilisation aux thématiques liées à la solidarité, notamment par le biais de grands événements : salon ACCES, Semaine de la solidarité internationale, Forum social départemental…) mais aussi « là-bas », en dehors de la commune.

La Ville récompense d’ailleurs chaque année, depuis 2004, une initiative associative dite « exemplaire » en la matière par l’attribution du Prix de la Ville d’Annemasse.

Les associations locales de solidarité internationale se sont réunies au sein du Collectif « Annemasse, solidarité internationale » pour mener des actions conjointes en matière de sensibilisation locale à la solidarité internationale. La Ville est membre à part entière de ce réseau et lui apporte un soutien fort.

Outre cette politique d’appui aux initiatives associatives, la Ville est aussi un acteur de la solidarité par ses coopérations décentralisées et l’attribution d’aides d’urgence. Après le Rwanda, en partenariat avec la région Rhône-Alpes et d’autres collectivités rhône-alpines, la Ville a développé un programme de coopération décentralisée avec la province Sri lankaise de Sabaragamuwa, suite au tsunami de décembre 2004.

Depuis 2009, la Ville a signé une convention de coopération décentralisée, pour trois années, avec la Commune Urbaine d’Orodara au Burkina Faso (toujours en partenariat avec la région Rhône-Alpes). Enfin, lors de catastrophes naturelles, la Ville apporte des aides d’urgence, comme cela a été le cas en 2009 lors du tremblement de terre de L’Aquila.

La ville jumelée

La Ville de Gaggenau (30 000 habitants) est située en bordure de la Forêt Noire, dans le Bade-Wurtemberg, en Allemagne.

Centre industriel important (usine de véhicules utilitaires Mercedes), Gaggenau, qui est aussi une station thermale, est jumelée avec Annemasse depuis octobre 1970.

Ce jumelage se concrétise par des échanges réguliers directement entre les deux communes ou entre certaines associations, notamment dans les domaines sportif et culturel, et par des échanges scolaires, en particulier entre le Goethe – Gymnasium Gaggenau et le lycée des Glières à Annemasse.

Les pactes d’amitié

La ville de Sieradz est située dans la région de Lodz, en Pologne. Le 15 octobre 2000, la ville de Gaggenau signe un acte de jumelage avec Sieradz, Annemasse figurant dans la charte en qualité de parrain.

La ville de Boisbriand (Québec) est située au nord de Montréal, à la porte d’entrée de la région des Basses-Laurentides, et au nord de la rivière des Mille-Îles. En lien avec l’association France-Québec, la Ville soutient des échanges inter-municipalités avec la Ville de Boisbriand, ceci depuis la signature du pacte d’amitié liant ces deux villes, le 6 octobre 2001.

Les rencontres de jeunes

Un des temps forts des échanges établis entre Gaggenau (Allemagne), Sieradz (Pologne) et Annemasse, réside dans la rencontre, chaque été, de 24 jeunes âgés entre 16 et 18 ans non révolus (huit individus pour chaque ville). Ce séjour de découverte mêle activités culturelles, sportives et de loisirs.

(source : site officiel de la commune d’Annemasse)

Annemasse

Notre agence à votre service

L’immobilier vous intéresse ? Vous cherchez à vendre, acheter ou louer un appartement, une maison, un terrain, à investir dans le neuf ou simplement à défiscaliser ?

IMMOFRONTIERE est votre interlocuteur privilégié sur Annemasse, Gaillard, Ambilly, Vétraz-Monthoux, Ville-la-Grand, Etrembières, Cranves-Sales, Saint-Cergues et plus largement dans toutes les communes proches de la frontière genevoise.

Financement

Vous souhaitez optimiser votre financement bancaire pour votre achat ? Profitez de notre SERVICE COURTAGE en FINANCEMENT BANCAIRE avec deux de nos meilleurs partenaires, pour vous 100% GRATUITS !

Travaux

Vous avez besoin d’effectuer des travaux pour améliorer votre bien actuel pour le mettre sur le marché rapidement dans de bonnes conditions, ou mettre votre futur bien à votre goût ? N’hésitez-pas à solliciter notre service TRAVAUX, un pool d’artisans tous corps de métiers que nous sollicitons pour nos clients.

DÉMÉNAGER avec IMMOFRONTIÈRE c’est FACILE !

Vous souhaitez organiser au mieux votre déménagement ? Profitez de notre service conciergerie et déménagement qui vous accompagnera dans les démarches administratives (EDF, téléphone, Internet, eau…) et vous fera profiter de notre service PREMIUM avec des tarifs préférentiels négociés pour vous pour le stockage et le déménagement de vos meubles.

Service estimation

Vous avez besoin d’un avis de valeur pour la vente ou la location de votre logement actuel ou futur (si vous souhaitez investir en locatif) ? Nous vous offrons ce service par des experts agréés en évaluation immobilière.

PROFITEZ également de notre service GESTION et TRANSACTION à des conditions privilégiées en qualité de client PREMIUM. L’objectif : vous permettre de vendre ou louer rapidement le logement que vous occupez encore, et que vous devrez mettre rapidement sur le marché pour acheter votre nouveau bien dans les meilleures conditions.

NOUS RECRUTONS DES AGENTS

Dans le cadre de notre développement local et international, NOUS RECRUTONS des agents. Vous souhaitez booster votre carrière ? Rejoignez une agence locale à forte notoriété, reconnue dans son secteur et en plein développement à l’international. Formation initiale et continue assurée.

Profitez des outils de dernière génération et d’un support marketing d’exception. Rémunération très attractive pour les plus impliqués, jusqu’à 80 % des honoraires de l’agence. Un vrai plan de carrière.

Nous vous conduirons au succès.

10 postes à pourvoir !

Renseignements au 04 50 38 04 50

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 Partages
Partagez6
Tweetez
Enregistrer
Partagez